31/03/2014

[DIY] Des petites fleurs dans votre dressing!



Il y a quelques temps, j'ai eu envie de dire adieu à quelques cintres en plastique et ramener un peu de bois dans mon dressing. Une fois que j'ai trouvé mon bonheur, j'ai eu envie d'y rajouter un brin de fantaisie.

Niveau matériel, pas besoin de grand chose :
- des cintres en bois

- un pyrograveur


Petit critère important : privilégiez des cintres non vernis, ça vous évitera l'étape "ponçage du vernis" pas toujours évidente et jamais agréable. Pour la pyrogravure, plus on est proche de l'état brut, mieux c'est.
Prenez un crayon pour faire votre esquisse et placer vos fleurs, ça évitera les mauvaises surprises après coup (difficile de revenir en arrière une fois pyrogravé).




Et une fois que vous êtes sûrs de vous, ya plus qu'à se lancer!



  
Et le résultat final !




Les cintres en bois étant vendus par 3, j'allais pas m'arrêter en si bon chemin. Je me suis donc laissée inspirer par le Japon et en particulier par le motif Seigaiha






Et pour le dernier, c'est du côté de l'Irlande que je suis partie. J'ai simplifié une frise celtique pour qu'elle puisse être facilement pyrogravable sur mon petit support. 









25/03/2014

Cadeaux de naissance pour une zinzin des lapins.



Cuniculophobes s'abstenir! (oui, c'est comme ça qu'on appelle la phobie des lapins) parce qu'autant vous prévenir tout de suite, cet article a subi une invasion massive. Personnellement, je trouve les lapins très mignons, j'adore leur petite bouille et les voir gambader dans les champs mais les lapins lâchés en liberté dans un appartement me mettent assez mal à l'aise. Ils bondissent d'un coup sans crier gare et ils grignotent tout ce que se trouve à portée de leurs dents acérées. Puis, on me la fait pas à moi, j'ai vu Sacré Graal suffisemment de fois pour savoir qu'il vaut mieux les avoir à l’œil ces bestioles!

Mais quand une de mes copines, fan absolue de boules de poils dévoreuses de fils électriques et de cables de pc, s'apprête à avoir un bébé, c'est avec plaisir que je laisse mon atelier se remplir de lapins en tout genre : couture, tricot, crochet... rien ne lui sera épargné, à commencer par ce porte-couches.

Inspirée par le modèle de porte-couches d'Anne Alleto du livre Tout un monde en couture pour nos petits lutins, j'ai juste opéré la transformation de la souris verte du livre en lapin en y rajoutant un peu ma patte et les goûts et couleurs en harmonie avec la future chambre.
Pour ceux qui se posent la question : un porte-couches késako? C'est juste un sac fourre-tout où on range les couches (propres!), un élément de déco pratique à  accrocher ou poser près de la table à langer.


Il peut aussi servir à amener l'essentiel partout avec soi 
donc une bonne poignée s'impose! 


Un soufflet pour lui donner pas mal de contenance. Il tient au moins deux pulls pour adulte là dedans... ce qui fait pas mal de couches ou de pyjamas ou de bidules en tout genre. J'aime bien l'idée que ce sac peut grandir avec l'enfant et changer d'utilisation avec le temps.


Les coccinelles faisant aussi partie de ses animaux fétiches, je me suis amusée à en placer sur le soufflet du fourre-tout. En plus, ça faisait un petit rappel des pois des champignons qui me plaisait bien.



Passons au crochet!

Un amigurumi lapin, rembourré de lavande pour placer dans un coin d'armoire.


Ce modèle est issu du livre Amigurumis. Les animaux en crochet de Mitsuki Hoshi. Pour moi, c'est LA bible en matière d'amigurumi. C'est avec ce livre que j'ai appris le crochet et ce sont ses explications qui m'ont donné les bonnes armes pour m'attaquer à mes propres modèles par la suite. Bref, un incontournable et un bon livre pour les débutants!


Et avec les aiguilles à tricoter!

J'ai adapté mon modèle fétiche (présent en boutique) en taille 6 mois pour être sûre que quel que soit la corpulence du nouveau-né, il puisse les porter.


Le doux duveteux de l'Alpaga.



Le bouton : encore un lapin, évidemment.



Et c'était aussi l'occasion rêvée de tester ce modèle de Claire Garland dans le livre Animaux tricotés. La partie principale du lapin est tricotée en un seul tenant du museau à la queue, comme beaucoup de modèles présents dans cet ouvrage. Seuls les oreilles et une partie des pattes arrière sont à tricoter séparément. On laisse des mailles en attente, on relève des mailles, on a plein d'aiguilles de partout et on est parfois perplexe devant les explications. Vous l'aurez compris mieux vaut être un peu aguerrie et bien équipée pour se lancer dans ces modèles mais ça se fait.



De belles oreilles et de grandes pattes. 


Assembler les pattes arrières, un vrai casse-tête. J'avais beau lire et relire les explications, je ne comprenais pas ce qu'on attendait de moi mais finalement en suivant son instinct on en vient à bout. 


Face à l'importance de l'événement, j'ai aussi fait appel aux talents de Marie Capriata. Pour ceux qui me suivent, j'avais déjà évoqué ce nom ici. Je n'arrive pas trop à trouver les mots pour vous parler de son travail donc je vous encourage à partir découvrir son facebook qui vous donnera une vision globale de ce qu'elle fait. Je dois dire que je m'éclate à suivre les aventures d'elle et ses chats, j'adore sa vision de l'actu bref, ses illustrations saupoudrées de références "geek-BD-ciné" pimentent mon fil d'actu Fb et c'est un régal :) 

Le thème de la chambre est la forêt enchantée donc à base de lutins, de biches, de chouettes, de lapins (ça je m'en suis bien chargée), de champignons et d'écureuils... Du coup, ce body était juste parfait pour l'occasion :



Ces lapins là moi, ils me donnent le smile! Vous le trouverez dans le catalogue de son site et vous verrez, les bodies sont tous plus craquants les uns que les autres.

Voilà, j'ai pas encore dit mon dernier mot... j'attends avec impatience sa venue. Voir son visage, connaître son prénom et me lancer dans la confection d'un livre en tissu rien que pour lui. J'ai déjà trouvé le thème (et non, ce ne sera pas lapin!) et comme le prénom est encore tenu secret, je tiens ma langue aussi, na! ;) 

16/03/2014

Le pot à crayon kawaii =^.^=


Vous connaissez Chi, une vie de chat?

C'est un manga de Konami Kanata. Pour vous faire une idée en quelques phrases, je vous glisse ici la quatrième de couverture : 

Que faire quand on est un mignon petit chaton
et que d'un coup, on se retrouve tout seul?
Pleurer? Ne rien faire. Attendre?
Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde!
Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, 
des balles rebondissantes aux plantes d'appartement... 
la vie de chat est pleine de joies et de surprises.
Et avec Chi, elle l'est encore plus!
Miaaaa...
 
Vous l'aurez sans doute compris, la mangaka nous fait voir le monde à travers les yeux d'un chat.
Si ce livre est le parfait premier manga à offrir à un enfant, les adultes y trouveront une lecture rafraichissante. C'est très agréable de poser à nouveau sur le monde un regard plein de candeur et de se placer dans les coussinets d'un chaton.

Amoureux des félins (de tout âge), vous allez adorer!


Chi est adoptée par une famille : les Yamadas, ayant un jeune garçon Yohei. Les liens se tissent et c'est très attendrissant de les voir évoluer et grandir en parallèle ces deux-là.


Chi a ses quarts d'heure de folie, Chi est curieuse, Chi est câline, Chi est boudeuse, Chi a un sale caractère de chat! ^^


Revenons en à nos crayons. Je cherchais un pot sympa pour pouvoir poser mes crayons aquarellables en bois sur mon bureau et remplacer la froideur de leur boîte métallique. 


Je me suis rappelée que j'avais acheté ce support en bois à Gifi il y a quelques années, tout simple à l'état brut. Destiné à la base à ranger les couverts dans une cuisine, je l'avais mis dans mon panier en me disant "ça servira bien un jour..." et voilà, ça sert enfin!
Mon bureau ne manque pas de présence féline mais je voyais bien une petite Chi en plus comme gardienne de mes crayons.



Le support, le modèle... il ne restait plus qu'à sortir le pyrograveur. Comme je l'ai dit précédemment, on dessine relativement comme avec un crayon de papier. C'est juste moins confortable et il faut un peu plus de patience...
Mon pyrograveur, c'est pas un modèle ultra performant et sophistiqué. Une dizaine d'euros. Quand je suis sur de gros projets, je m'arrache un peu les cheveux mais ça suffit amplement pour ce genre de petits projets créatifs.





Pourquoi ne pas avoir juste dessiné au feutre sur le bois?
Parce que je trouve que la pyrogravure a plus de relief, garde ce côté naturel qui me plaît et attrape bien les rayons du soleil.



Des petites pattes de chat par ci par là.



Franchement, c'est un régal d'avoir cette bille de clown qui me fixe sur mon bureau. 



Ma manie de laisser ma marque dans le bois ne date pas d'hier. Dans mon pot à crayon, j'ai un double décimètre marqué par le temps et par la jolie écriture de l'instit : Classe CE1. Vous savez ces doubles décimètres que le maître distribuait à toute la classe le jour de la rentrée en même temps que les fournitures, le pot à colle qui sent bon, l'éponge pour l'ardoise...


Mon héros, c'était Bill. Si, si, regardez bien, les oreilles pendantes, le gros museau, c'est enfantin comme trait mais c'est bien lui qui est dessiné à l'encre turquoise. (je crois que toutes les filles de ma génération ont eu une période encre turquoise...)


Les héros de jeunesse gardent leur importance donc j'ai été très fière et toute émue d'avoir un album de Boule et Bill dédicacé par Verron, le dessinateur qui a pris la relève de Roba. Je dois dire que voir un personnage naître au fur et à mesure sous les traits de feutre de son auteur, ça a un effet complètement hypnotisant sur moi. Alors quand celui-ci a bercé votre jeunesse... 


Et vous, c'est qui le héros de BD de votre enfance? 
A vos claviers, dites moi tout...


11/03/2014

Celle qui rêvait de tricoter de la barbe à papa...



Aux alentours des fêtes de fin d'année, j'ai profité d'un marché de Noël pour m'adonner à un plaisir purement régressif : manger de la barbe à papa!
Oui, ce mot magique qui réveille l'enfant qui sommeille en nous et qui fait pétiller nos yeux rien qu'à son évocation.
Le marché en question se déroulant qu'à quelques pas de mon humble demeure, j'ai pu la ramener chez moi et comble du bonheur, la déguster, lovée sur mon canapé. (Eh hein, on ne juge pas, chacun ses fantasmes! ^^ )
Et par la même occasion, j'ai pu vérifier que "l'effet Barbe à papa" fonctionne aussi sur nos amis les félins... Regardez moi ces pupilles!!
 



Alors que j'étais là, essayant d'esquiver les attaques du-dit félin, me régalant de sucre, mon regard s'est planté dans ce fil de pur glucose.
Mon imagination de tricoteuse s'est emballée... "ah, si je pouvais tricoter de la barbe à papa... un plaid en barbe à papa... m'emmitoufler dedans... dormir sur un nuage..."
(Eh, on ne juge pas, chacun ses rêves secrets ^^)



J'ai poursuivi ma vie et j'ai rangé mon rêve au fond d'un tiroir. Je n'y songeais plus.
J'avais pris beaucoup de plaisir à réaliser le plaid du nouvel an, j'avais envie d'en faire un deuxième pour ma sœur. Je suis donc allée chercher une seconde pelote et comme je me doutais que son chat allait s'approprier l'ouvrage, j'ai voulu prendre des couleurs qui lui iraient bien au teint. (eh hein, on se moque pas, chacun ses lubies ^^ moi, j'assortis mon environnement à mon chat)
De retour chez moi, en regardant cette pelote d'un seul coup j'ai réalisé que d'une certaine manière, j'étais en train de réaliser mon rêve enfoui...






 Continuer de dérouler le fil de son rêve.
Planter mon aiguille à tricoter et admirer le résultat.
Jouer à faire semblant.



Entre deux rêveries avancer l'ouvrage.


Une fois le plaid fini, je l'ai quand même présenté à Môsieur le testeur en chef pour avoir son approbation finale.
Les tests sont très fins et plusieurs qualités essentielles doivent être présentes. 

Douceur de la laine et élasticité des mailles.


 Bonne capacité à garder la chaleur du soleil.


Effet soporifique immédiat.


Le plaid ayant obtenu les 3 coussinets d'or auprès de l'expert confort, il pouvait partir rejoindre le chat de ma soeur, de son prénom Barbouille (comme le Barbapapa poilu et peintre)
Comme quoi, de la barbe à papa aux Barbapapas, il n'y a qu'un pas.



Je vous ai invité dans mon rêve tout doux, peuplé de moutons à la laine rose et sucrée et de siestes dans les nuages. J'espère qu'il vous aura fait naître des étoiles dans les yeux et des envies de fêtes foraines.
Sachez que si je vous ai donné envie de dévorer de la laine, je décline par avance toute responsabilité dans cette affaire :)




Pour ceux qui voudraient avoir des détails sur le modèle du plaid, la marque de la pelote de laine etc, tout est exactement pareil que pour celui-là. Il n'y a que le coloris qui change.