28/07/2014

Knitzi, mon petit truc en plus pour tricoter-nomade


Attention j'annonce, ça va être un article très "les tricoteuses parlent aux tricoteuses".
Quoi que... après tout ça peut aussi intéresser quelqu'un qui cherche une idée cadeau pour une passionnée de tricot.


Je sais pas vous mais moi, j'adore tricoter des chaussettes en laine pour moi, pour ma famille, pour mes amis. Je n'ai jamais fait de modèles compliqués. Je choisis des laines fantaisies et je tricote en jersey. C'est le genre de petites choses que je fais entre deux projets, quand j'ai envie de tricoter machinalement, pour occuper mes doigts tout en étant libre de laisser vagabonder mon esprit.
Et comme mon esprit gambade mieux quand il est pas enfermé entre 4 murs, j'aime bien emmener ces projets là en balade avec moi sauf que dans un sac, les aiguilles à double pointe, il faut bien le dire, c'est le merdier! J'avais beau les attacher entre elle avec des élastiques, y'avait toujours un moment où je faisais une mauvaise manœuvre et où je perdais des mailles dans la bataille.
Puis un jour, j'ai découvert par hasard la boutique Knitzi sur la page d'accueil de Ravelry et ça a été le coup de foudre.


Ma photo parle d'elle même mais pour celles qui auraient les neurones en escapade : c'est un tube en bois avec deux bouchons de chaque côté. On y glisse ses aiguilles, on referme et zou dans le sac.
Vous verrez sur le site, il existe différentes tailles (selon la longueur de vos aiguilles), différents bois, différents modèles (sculptés ou non). Tous sont plus beaux les uns que les autres. Par contre, ce n'est pas donné.
C'est ce qui m'a fait longuement hésiter... et puis je me suis dit : "Ma petite chouquette, c'est pas tous les jours que tu te fais plaisir... Lâche toi c'est bon pour le moral et puis, c'est du bois, c'est le genre de truc que tu vas garder longtemps, longtemps... et c'est l'été, tu vas partir en balade avec ton tricot, c'est le moment ou jamais!... oh et puis quand on convertit les dollars en euros, c'est moins impressionnant..."


Comme je suis très douée pour m'auto-convaincre, j'ai craqué et j'ai testé pour vous. Et je peux vous dire que je ne suis pas déçue! C'est super pratique et ça a beau être en bois, c'est léger comme tout. J'ai pris le modèle le plus grand existant mais le plus basique. Et même le modèle de base, je le trouve terriblement beau et classe.
Bref, j'ai encore plus envie de tricoter des chaussettes maintenant.
Avis à mes proches : oui, vous allez tous avoir des chaussettes à Noël :)


J'aime bien le voir fermé, on dirait que la chaussette se tricote toute seule et qu'elle sort du tube en bois comme d'une imprimante. Bien entendu, c'est pas le cas, y'a que Molly Weasley pour avoir des objets qui tricotent pour elle mais bon, on dirait...


La laine, c'est la Premier Tricot de Destrifil (80% laine, 20% polyamide). Elle est fine, douce, agréable à tricoter et en plus, elle fait de mes pieds des drôles de zèbres. 



La chaleur du bois pour tricoter sur un banc en été, la chaleur des chaussettes en laine pour préparer l'automne et l'hiver.


24/07/2014

Liebster Awards #11 et #12


Le principe du Liebster Award
- répondre aux 11 questions posées par le/la blogueur/euse qui t'a nominée
- nominer 11 personnes à ton tour (ayant moins de 200 abonnés sur Hellocoton ou Facebook, le but étant de faire connaître ses coups de cœurs aux autres)
- leur poser à ton tour 11 questions de ton choix


Une housse pour ma pomme a pensé à moi pour un Liebster Award. Et ça, c'est toujours cool, merci! :) Surtout que j'aime beaucoup son travail : une certain sens du détail, de chouettes couleurs qui mettent de bonne humeur, de la modernité et une pointe d'humour.

1 - Quelques mots sur toi et ton blog?
3 mots essentiels pour moi. Sans ces 3 là, clairement, je dépéris : Rire, Créer et Câliner.
J'espère que ça transparaît un peu sur mon blog par-ci par-là. 
Créer : parce qu'il y a un Bob le bricoleur et une Mimi Cracra qui sommeillent en moi.
Il faut que mes doigts s'agitent et je passe mon temps à penser à mes prochains projets, c'est mon moteur et je suis incapable de mettre mon cerveau en veille de ce point de vue là.

Câliner : parce qu'il y a un bisounours qui sommeille en moi, tout simplement et que je considère qu'il n'y a rien de plus important que de prendre soin des gens qu'on aime. 
Rire : parce qu'il y a une mouette rieuse qui sommeille en moi.
Comme Spinoza j'ai tendance à penser que "Si vous voulez que la vie vous sourit, apportez-lui d'abord votre bonne humeur".
Et comme Charlie Chaplin, je pense que "une journée sans rire est une journée perdue".

 


2 - Qu'est ce qui te passionne?
Je sais pas là, dans l'absolu, mais quand quelque chose me passionne, à un moment ou un autre, de toute manière elle finit sur mon blog. Je ne suis pas du genre à garder ce genre de chose pour moi. J'suis même plutôt intarissable sur certains sujets.  

3 - D'où vient le nom de ton blog?
Vous avez sans doute déjà lu la réponse à cette question. Je n'ai pas peur de me répéter. C'est un dérivé de mon nom de boutique "Les Eclats De Claire" avec un soupçon de Woody Allen en plus (Harry dans tous ses états) parce que sa personnalité colle bien avec le côté blabla et déversement de soi des blogs ^^



4 - Une chose que tu voudrais crier au monde mais que tu ne peux pourtant pas écrire sur ton blog? 
Tellement de choses!...
J'ai fait le choix de pas vraiment parler de moi, de ma vie, de mon entourage sur mon blog. De ne pas me montrer (ou alors partiellement et seulement en cas de nécessité), de ne pas les montrer (sauf mon chat). Je garde mes petites misères, mes agacements et mes grands bonheurs. Je préfère partager avec vous mes passions, mes créations, mes coups de cœur. Je profite des Liebster Awards pour vous en dire davantage sur moi en essayant de ne pas franchir la barrière que je me suis fixée. Je dois dire que ce n'est pas toujours facile.

5 - Une anecdote sur toi? 
J'ai réussi dans mon enfance à m'ouvrir la tête en jouant à Super Mario Bross 3. Eh là, ya pas du niveau?
Je vous épargne la blague? non je vous l'épargne pas. Ma bosse des jeux vidéos vient de là
(j'suis presque sûre que je pourrais aussi faire un mauvais jeu de mot avec Bross et bosse mais je vais arrêter là, ça vaut mieux)


6 - Ton péché mignon? 
Les cheese cakes, cup cakes, carrot cakes et sticky date puddings...
de l'Australian quand il fait froid 


et les délicieuses glaces de Dolce Gatti quand il fait chaud.


et tant qu'on est là, pourquoi pas se laisser tenter par d'autres petites douceurs... 


Deux adresses incontournables pour moi à Clermont.
(Amis touristes, ça tombe bien, ils sont dans le même quartier et juste à côté de la cathédrale qui plus est)  
  
7 - Ton dernier voyage ou ton projet? 
Pas de voyage en vue prochainement. J'espère pouvoir consacrer une bonne partie de mon été à faire un tableau en mosaïque qui m'attend depuis des mois... C'est rare que je m'accorde du temps pour faire des choses pour moi alors j'ai vraiment hâte de me plonger dedans. Et la destination mosaïquienne (si, ça peut se dire) sera le Mexique!!!! 
Au programme modelage, mosaïque, bidouillage et mes "valises", ça sera donc plutôt ça :


8 - Combien de temps as-tu mis à répondre à ce post? 
Aucune idée. Je rédige par-ci par-là, je laisse de côté un moment, je reviens dessus le temps d'une pause café devant le pc, je réfléchis à comment l'illustrer, je vais faire des photos, j'efface, je recommence... Bref, je suis pas de celles qui rédigent rapidement, ça, c'est sûr.

9 - C'est quoi ton métier, ta formation? 
Ça fait partie des choses que je tais sur mon blog. Le seul truc que je vous dit, c'est que j'ai un Master 2 dans mes valises mais je vous laisse imaginer de quoi. 

10 - Tu fais quoi demain? 
Surement un peu la même chose qu'aujourd'hui j'imagine.

11- La question que tu aurais aimé qu'on te pose et sa réponse?
Quelle est ta fleur préférée?
La nigelle.



Tout en légèreté. Un peu biscornue. Un peu piquante. Des teintes douces. 

 
Elles m'évoquent la douceur des crépuscules estivaux. 



Je les aime aussi séchées. J'en mets un peu partout, dans mon atelier, sur la couverture de ma page Facebook. Partout, j'vous dis :)
   


La couturière masquée a elle aussi pensé à moi. Je vous laisse découvrir son blog sur les sentiers de Kellynch. Vous y trouverez du tricot, de la couture, un peu de frivolité à l'aiguille, de la céramique... le tout baigné dans une atmosphère "à l'ancienne" où Jane Austen n'est jamais bien loin.

1 - Peux-tu nous expliquer le nom de ton blog?
J'ai pas peur de me répéter mais il y a des limites ^^
Voir au-dessus (pour ceux qui ont une mémoire de poisson rouge).



2 - Ta dernière jolie découverte grâce au web?
Ah ah, une petite merveille toute en bois et je vous en parle bientôt (et là, ya pas du teasing de malade!! ^^) 
Pour l'instant, elle est juste commandée et comme elle vient des Etats-Unis elle se fait désirer.

3 - Ta dernière découverte musicale? 
 By The Fall et son E.P. Ashes.  
En plus, en bonne clermontoise, ça me permet de faire mon instant chauvin du jour.


4 - Un petit bonheur au quotidien? 
Je sais pas trop... j'ai plein de petits bonheurs au quotidien.
Si je dois en choisir un, je choisirais nos plaids-party. Vous prenez une Claire, son homme, son chat. Vous placez le tout sous d'épais plaids et devant le Petit Journal, l'Equipe Du Soir ou encore du gaming live sur Twitch.
On est en plein dans le quotidien et la routine mais c'est mon plus grand petit bonheur :)


5 - Ton auteur préféré?
J'en ai déjà cité au détour des précédents Liebster Awards... alors aujourd'hui, je vais évoquer Tracy Chevalier. Elle est surtout connue pour La jeune fille à la perle puisque ce roman a eu droit à son adaptation au ciné. J'adore ses romans, sa manière de vous transporter dans une autre époque, une autre ambiance et de vous scotcher à l'intrigue. 
Un de mes préférés, c'est La dame à la licorne. Une véritable plongée dans le savoir-faire et l'univers de la tapisserie.


Et ça me permet au passage de vous montrer ce canevas entamé par ma grand-mère que j'aimerais bien finir. Pour l'instant, je suis depuis des années sur une broderie de geek assez conséquente mais un jour...un jour...

6 - Ce que tu préfères sur la blogosphère? 
Dans ma vie de tous les jours, je côtoie des geeks/geekettes et des tricoteuses/créatrices en tout genre mais jamais l'alliance des deux. Du coup, ce que je préfère, c'est rencontrer virtuellement des gens de la même tribu que moi (elles se reconnaîtront je suis sûre les amatrices de tricot, crochet, zombies et jeux vidéos).
Et de manière plus générale, j'aime beaucoup ces rencontres sur la toile, être épatée par les créations originales des autres, être surprise et tisser des liens petit à petit. Je ne suis pas présente sur la blogosphère depuis longtemps mais ce qui ressort de cette petite année, c'est beaucoup d'émerveillement, de belles surprises, rencontres et sourires :)

7- Et ce qui t'énerve/t'ennuie?
Les mêmes choses que dans la vie : les effets de mode.
Un exemple pour illustrer mon propos : la déco scandinave.
Vous savez, ce truc qu'on trouve joli, qu'on aime bien mais qu'à force de voir sur tous les blogs, nous lasse. J'aime voir des choses inattendues et pas forcément ce qui est dans l'air du temps. J'aime me dire "aaaha j'aurais adoré avoir cette idée!!"


8 - Ton premier souvenir d'enfance? 
Mon chien se jetant dans un port près de Biscarosse, moi tentant de le suivre mais retenue par mes parents. Il faut savoir que si le cocker est un animal d'une grande beauté et d'une certaine noblesse, il est aussi particulièrement con. Et mon chien était un trèèèès beau spécimen de cocker


9 - Ton prochain apprentissage? 
Aucune idée. Ça fait un moment que la peinture sur soie me tente mais à chaque fois quand je vois le prix du matériel, je repose tout et je me dis : plus tard... Alors ça sera peut être ça, un jour... ou autre chose. L'avenir le dira.

10- L'une des créations que tu préfères? 
Sans aucune hésitation : mon africaine en mosaïque.
Vous l'avez aperçu sur le stand du marché des créateurs de Zodio. Je l'avais emmenée juste pour l'exposer car je ne pourrais JAMAIS m'en séparer. Je ferai un jour un article rien que pour elle. Quand j'ai attaqué la mosaïque, je me suis fait le dessous de plat le plus basique au monde. Quand on est autodidacte, on se lance, on tâtonne, on essaye. J'ai fait ça juste pour comprendre comment ça fonctionnait. 

  
Puis j'ai fait une vide-poche pour ma sœur
  

un vide-poche pour mon papa 


 un plateau pour ma maman 


 et un dessous de plat pour mon homme  (vous l'avez vu ici).

Que des petits projets. J'ai alors senti qu'il était temps de me lancer. J'ai fait couper une grosse planche de bois, j'ai dessiné au crayon de papier ma silhouette d'africaine et ça a été un peu la révélation. L'immense plaisir et liberté de pouvoir s'exprimer sur une si grande surface, l'aspect purement sensoriel et brut de la mosaïque. J'ai commencé à comprendre comment jouer avec les tesselles, comment les casser comme je voulais. Une évidence, le déclic et forcément, elle a une place à part dans mon cœur. 


J'ai un lien bizarre avec elle et d'ailleurs je l'appelle toujours MON africaine

Au passage, j'espère que mes débuts hésitants et l'évolution de mon travail vous aura donné envie de vous lancer à votre tour ou de persévérer. Si vous aimez la mosaïque, rien ne vous arrêtera. Je suis persuadée que ce n'est qu'une question d'amour et de patience.


11 - Ton artiste préféré (peintre, sculpteur, illustrateur...) ?
Mince, je pourrais citer tellement d'artistes dans chacune de ces catégories..
Je vais donc citer la première personne à laquelle j'ai pensé : Fabien Harel.
En 2013, je suis partie à la découverte des Arts En Balade à Clermont. L'occasion de découvrir d'avantage ma ville, de nouveaux lieux en poussant des portes qui d'habitude restent fermées et d'être émerveillée par le travail de certains artistes.
Et quand je suis rentrée dans cette pièce et que j'ai vu les peintures de Fabien Harel, je suis restée scotchée.





Ses peintures me fascinent, leurs détails, leurs expressions, leurs puissances...



Je suis rentrée chez moi en pensant à ce que j'avais vu et ça m'a travaillé suffisamment pour que j'y retourne le lendemain pour passer plus de temps à les contempler. J'ai demandé l'autorisation de prendre quelques photos et j'ai craqué sur une petite peinture.


Et comme c'est "ma mienne", ça me permet de faire plein de photos et de vous la faire parcourir en détails.







Le format étant un format A4, je vous laisse imaginer les détails de texture des immenses toiles... Je vous invite à aller visiter son Facebook pour voir ses autres tableaux, ses expositions.

-----------------------------

Bon, 12 c'est un bon chiffre. Je crois que je vais arrêter là la longue série des réponses au Liebster award. Ça a été mes 12 travaux d'Hercule à moi, j'ai été heureuse à chaque nomination et j'ai voulu les honorer mais je ne suis plus sûre d'avoir encore des choses passionnantes à vous dire.
Néanmoins, je nomine 11 blogs à mon tour. A leur propriétaire de voir si ils se sentent une âme de héros mythologique. 


- Mélissa Fée Mains
- Pas à pas de chat
- Melle Karensac
- Betty Bulle
- La petite Sophie
- Mimi et petit loup
- Pomme en pelote
- Clouds
- Tachoulatache
- May flower
- Cestoudusisou
- Tcheeky-so

(chut, j'en ai mis 12 mais si je dis rien, personne ne va le remarquer...)

S'ils le souhaitent, ils/elles pourront répondre à ses questions :
 

1) Tu m'en dis plus sur ton blog? pourquoi ce pseudo? qu'est ce qui t'a poussé à le faire?   
2) Le thème de ton blog (bd, couture, tricot...) c'est une passion de longue date ou une découverte sur le tard?    
3) Un truc qui vous fait rire systématiquement?
4) Le son que tu adores et celui que tu détestes?
5) Le lieu que tu préfères entre tous?  
6) L'odeur dont tu raffoles?  
7) Un animal totem?  
8) Ton dernier coup de cœur film? livre? BD? bref, la dernière découverte que tu souhaites partager.
9) Jeu vidéo ou pas du tout? (oui, Candy Crush et Farm Ville ça compte même si ça me fait mal à mon petit coeur... ^^)  et si oui, lequel a une place à part?  
10) Le dessin animé de ton enfance?  
11) La chanson -que c'est un peu la honte de l'aimer- mais que tu aimes quand même?

Pour vous décomplexer, la mienne c'est celle là (ne me remerciez pas ^^) : 

 



16/07/2014

Pixels : mosaïque ou perles hama?


J'avais promis des gros pixels. Les voilà! 
Ce dessous de plat est une de mes premières œuvres en mosaïque, faite à l'occasion de l'anniversaire de mon homme en 2009. Elle représente les héros Mario et Link et les "méchants" associés à ces séries.
J'avais prévu de faire plein de sous-verres pixelisés. Je trouvais ça top lors d'une soirée que chacun repère son verre à une bestiole qui lui correspond plus ou moins : je suis Peach, je suis Luidgi, je suis un mage, je suis un champi... 
Une mosaïque en entrainant une autre, j'ai laissé ce projet là de côté. Et quand j'ai découvert les perles Hama, ça a réactivé ce projet.


Il faut bien le dire, les perles Hama, c'est un truc de feignant et c'est le pied à faire. On débranche le cerveau, on pose sur la grille nos perles/pixels, on recouvre de papier sulfurisé/papier cuisson, on sort le fer à repasser et bim! c'est fini.
En quelques minutes, j'ai pu faire ce qui aurait pris des jours et des jours en mosaïque. Et j'ai aussi pu me servir illico-presto de mes sous-verres Mario/Zelda/PacMan sans attendre la phase nettoyage, ponçage, vernis...
Autre atout des perles Hama : le prix nettement moins cher du matériel.


La mosaïque a elle d'autres atouts : durabilité, solidité, résistance à la chaleur et l'éclat des émaux bien sûr aussi.


Par contre, on y regardant le plus près, vous verrez que c'est du "faux pixel". Difficile de couper de manière fine et précise des carrés de la même taille. Alors j'ai dû faire des ré-ajustements. Parfois un rectangle remplace deux carrés, le tout étant de retomber sur ses pattes.
Après comme je l'ai dit, j'ai fait ce dessous de plat seulement 3-4 mois après avoir touché ma première pince japonaise. Maintenant la coupe des tesselles est beaucoup moins aléatoire donc si je refaisais ce genre de projet, je pense que je n'aurais plus ce problème là.

Où est ce que je trouve mes modèles? Pas dans une bonne adresse web, pas dans un tableau Pinterest. Non, dans la plus belle source d'inspiration au monde : les jeux vidéo eux-même. On joue, on met sur pause, on compte les petits carrés.


Ma sœur détient un haut-fait que je n'ai jamais réussi à obtenir : finir Zelda. Je m'emploie à l'égaler (merci la compatibilité cartouches GameBoy Advance /DS).


Du coup, c'était une évidence en hommage à son haut-fait et à nos combats mythiques sur Super Mario Bros 3 de lui faire sa série de sous-verres : Mario-Zelda. C'était son cadeau d'anniversaire de l'année dernière. Il a été réalisé pendant la finale ASM/Toulon, ce qui explique sans doute cette prédominance des couleurs bleu et jaune (bon malheureusement, c'était pas la même chose sur le terrain) ^^


Il y a beaucoup de monstres de Zelda dans mes sous-verres mais ça, c'est parce qu'ils me fascinent. Je trouve qu'ils sont plus variés que ceux de l'univers de Mario, ils me rappelent de chouettes souvenirs, ils ont des têtes sympas et  font travailler mon imaginaire.

En attendant un autre combat se prolonge... Ne vous fiez pas aux chiffres! Je détiens la DS alors forcément j'ai une certaine avance mais c'est bien elle qui me domine sur ce jeu là... 


Quand au combat Hama/mosaïque... difficile de trancher...
Tout dépend de la finalité du projet.
Rapide, pas cher, tant pis si ça ne dure pas ou si quelqu'un le casse : Hama
Long, onéreux mais durable : mosaïque



Quant à l'aspect, là je n'arrive pas à choisir. J'aime bien l'aspect presque issu d'un autre temps de la mosaïque qui fait que Mario et Link ont l'air d'être un pur anachronisme.
Un peu comme dans les Hero-Glyphs de Josh Lane.



Et j'aime bien l'aspect complétement plastique qui va bien au monde du pixel.



Alors vous m'aidez à choisir : mosaïque ou perles Hama?

07/07/2014

Une salle de cinéma sous les toits...


Depuis que je suis petite, j'ai entendu ma sœur dire à mes parents que ça serait trop bien de faire, des combles au-dessus du garage, une salle de cinéma! Du coup quand elle a eu sa propre maison avec un immense grenier, ça nous a pas trop surpris quand elle a entrepris de le transformer en salle de cinéma.

Comment avoir sa propre salle de ciné à domicile?

Outre avoir un grand chez soi, il faut deux éléments clefs :
Tout d'abord, un vidéoprojecteur
Le gros du budget. Le sien, c'est un Epson 3200, posé à même le sol. On peut projeter où on veut en déplaçant le faisceau donc pas besoin de le placer face à l'écran et pas de déformation de l'image.

On en vient au deuxième élément de base... un écran
Pour cela, ils ont acheté une toile occultante blanche de 1,70 x 3,40 m, très beau rendu et beaucoup moins cher qu'un vrai écran (comptez environ 50-60 euros)
 

Où fixer l'écran?
Son grenier était idéal pour ça avec ses poutres apparentes. Une tringle a été posée sur une des poutres et la toile se déplie à la manière d'un store.
 

Où s'installer pour le visionnage?
Au départ, ils s'installaient sur des coussins de sol et des plaids puis le film Le discours d'un roi est sorti au cinéma.


Pourquoi je vous parle de ce film? non pas exclusivement pour avoir le plaisir de mettre une photo de Colin Firth non, mais parce qu'à un moment on voit la famille royale en pleine projection privée, confortablement installée dans des chaises longues.  


Je vous ai fait un petit screen de mon DVD pour bien illustrer et en plus j'aime bien cet arrêt sur image parce qu'on dirait que ecclésiastique fait un moonwalk dessus et ça, ça m'éclate ^^

Bref tout le monde a de vieilles chaises longues qui trainent quelque part, c'était l'idée parfaite pour s'installer confortablement a petit budget devant un bon film.
Elle en a récupéré 4 dans le grenier et leur a donné un petit coup de jeune, un peu de peinture par-ci, de vernis par là et de nouvelles toiles dans des teintes qui font plus Deauville et Cabourg que celles d'origines : du rouge, du noir, du blanc.  

Des coussins pour bien se caler et accueillir tous les amis
et c'est là que j'interviens! 


A l'occasion de son anniversaire en 2010, je me suis dit que j'allais lui faire des coussins dans les teintes de sa salle de ciné. Et puis comme toujours l'envie d'originalité et de fantaisie a vite pointé son nez. Je suis partie dans nos souvenirs cinéphiles communs, nos répliques cultes, nos films fétiches, des affiches présentes dans sa pièce.


Pour une salle de cinéma en Normandie, il fallait bien quelques parapluies et j'ai préféré ceux de Gene Kelly à ceux de Cherbourg.


De tout petits boutons comme de fines gouttelettes d'eau qui scintillent.


Notre jeunesse a été marquée par les rediffusions de James Bond les soirées d'été et pour nous, James Bond, c'est la classe et c'est Sean Connery (bon et on crache pas non plus sur Daniel Craig).


Une simple silhouette, quelques détails clefs dans un cercle symbolisant la cible
des génériques de James Bond.


Pour rappeler le velours rouge des fauteuils de ciné, ils ont installé une grosse moquette rouge bien moelleuse, parce que le cinéma se lit aussi et se prévoir un petit coin lecture confortable, c'est important. 


Ma sœur est incollable sur Marilyn Monroe et à ses côtés, je crois que j'ai vu tous ses films.
Je n'ai pas fait de coussins sur le thème Marilyn puisqu'elle est déjà archi présente partout à travers les livres, les cadres photos, rassemblés par elle ou offerts par nous au cours des 20 dernières années. Puis elle doit avoir des tonnes de dessins de Marilyn faits par sa petite sœur au fil du temps alors j'ai essayé de me renouveler un tant soit peu cette fois.




Son truc à elle, c'est aussi les films d'Hitchcock alors j'ai essayé de reproduire son profil emblématique sur l'un des coussins.


Sur l'envers, je suis partie un peu en freestyle. Ça ne serait pas exagéré de dire que ma sœur est dingue de polars de Agatha Christie en passant par Fred Vargas sans oublier les films noirs avec Humphrey Bogart.
J'ai donc brodé du fil blanc façon craie autour d'un cadavre et placé quelques rubans pour suggérer les "crime scene do not cross".


J'ai voulu un style assez graphique et ces couleurs pour faire penser à l'affiche de Sueurs Froides et rester ainsi en plein dans le thème Hitchcokien.



L'idée de ce coussin est venue de ce bouton trouvé par hasard qui m'a tout de suite plongée dans les films d'Hitchcock. Vous ne voyez pas le rapport? c'est que vous n'avez pas été traumatisés par Psychose comme moi. Je remercie encore ma sœur de m'avoir fait découvrir ce film qui m'a valu à l'époque quelques cauchemars. Je profite également de cet article pour la remercier d'avoir passé l'horrible musique stridente pendant que je prenais ma douche, juste pour la blague.
Cela dit, ça devait effectivement être drôle de me voir sortir en courant, hurlante et couverte de mousse...
Mais quelques années plus tard je lui ai demandé de venir voir Sixième Sens au cinéma avec moi.

Lors de la séance en voyant sa tête, je lui ai demandé : 
- "ça va?"
- "Je te MAUDIS!!", les yeux pleins de haine.
A cet instant, j'ai su que j'étais vengée :)





Je vous ai déjà longuement parlé de mon amour pour Gene Kelly et Charlie Chaplin. On va dire que ça doit faire partie de notre patrimoine génétique...


Les lumières de la ville avaient déjà élu domicile dans sa salle 


alors mon coussin, je l'ai orienté vers les Temps Modernes


Encore une fois, le bouton a créé le coussin. Je suis tombée sur ces énormes boutons et ça a fait tilt! Ils seront parfaits pour Charlot qui a tendance à resquiller et à payer en boutons de culottes. En choisissant différentes tailles et en les disposant ainsi, ça faisait un clin d’œil aux engrenages des Temps Modernes.


Deux bandes noires de chaque côté pour cadrer l'ensemble et évoquer l'esthétisme des vieilles pellicules. Le choix d'une police volontairement surannée. Une silhouette de Charlie Chaplin découpée dans du tissu et appliquée.




Au fur et à mesure des années, des noëls, des anniversaires, des voyages, on a regroupé des objets liés au cinéma. 
Le clap a été trouvé sur le coin du geek. L'oscar, je lui ai ramené d'un voyage à Madrid en 1998 (typiquement espagnol n'est-ce pas?). Le tas d'affiches pliées sur le côté vient du cinéma Le Pandora à Caen qui a bradé ses immenses affiches le jour de sa triste fermeture.
Ce fut aussi l'occasion de récupérer les photogrammes

Quésako? Quand j'étais petite, les cinémas mettaient dans des vitrines dans la rue de belles photos tirées des film, une façon de présenter les films à l'affiche de la semaine. On rêvait en passant devant, on se faisait une idée du film, on les re-regardait en sortant de la séance, on les commentait. François Truffaut lui, les volait (cf les 400 coups) et ça a toujours été un objet de convoitise pour moi. Peu de cinémas continuent cette tradition et en posséder quelques-uns est un grand plaisir.

Sinon, c'est bon à savoir certains cinémas de quartier font parfois du déstockage d'affiches au profit d'oeuvres humanitaires.

Elle m'a récupéré comme ça Batman le défi, Apaloosa, Les Valeurs de la Famille Addams et Rocky Balboa mais j'ai aucun mur (et même aucun sol) suffisamment grand pour les afficher. 
Elle m'avait aussi trouvé de la sorte la petite affiche de La Sagesse Des Crocodiles et le dossier de presse de Holly Smoke. Les larmes de sang de Jude Law et Kate Winslet vue par Jane Campion ont orné les murs de tous mes appartements successifs depuis 12 ans.



Cette heureuse trouvaille, je l'ai faite lors d'une brocante clermontoise avec ma maman. J'ai été comme une folle en découvrant au milieu des allées des rangées de fauteuils de cinéma. Il me les fallait pour ma sœur!! Pour la petite histoire, ils viennent du cinéma Ciné-France qui a été fermé au Puy en Velay. Mes parents, ayant vécu là-bas plusieurs années, ont fréquenté ce ciné. C'était d'autant plus chouette que ces fauteuils aillent chez ma sœur.
Ils étaient en parfait état, on a juste dû changer le petit morceau de caoutchouc qui rabat le fauteuil qui avait perdu de son élasticité et donner un bon gros coup d'aspirateur. 
 
De nombreux petits cinémas de quartiers ferment au profit des grosses usines type UGC, les passionnés et nostalgiques en récupèrent des bouts pour reproduire le côté intimiste des séances à l'ancienne.


Ma sœur a trouvé un projecteur qui vient parachever l'atmosphère cinéma.
(oui, je sais que si ce projo pouvait parler, il me dirait "est ce que j'ai une gueule d'atmosphère?!")


Un ambiance feutrée, douce et chaleureuse.


Des livres trouvés dans les librairies, les foires du livre, les bouquinistes...



Le paradis des cinéphiles, une bulle hors du temps...




Pour l'ambiance sonore ils ont trouvé des enceintes d'occasion. Ils ont placé 2 enceintes centrales LYRR de la marque Triangle de chaque côté de l'écran, une enceinte centrale Triangle sous l'écran, un caisson de basse de la même marque et deux enceintes supplémentaires Philips dans le dos.
Et tout ça n'empêche même pas le chat de dormir... 




Un deuxième écran, plus petit, est présent dans cette salle pour visionner les films de famille en super 8 ou pour les soirées diapo. On est assez old school dans la famille.




Non, le chat, ça ne se mange pas!

Par contre effectivement, que serait une séance ciné un dimanche pluvieux sans grignotage
Ma sœur était à New York la semaine précédant les oscars en 2012. Le marché de la Grand Central Station proposait des pains d'épices spéciaux pour la cérémonie des oscars. Chaque film en compétition pour le meilleur film avait droit à son pain d'épices avec un glaçage particulier. Le frenchy à NY est chauvin, ils sont revenus avec le pain d'épices The artist et ça, c'est la classe! Pour tous les autres jours, un bon vieux pop corn au micro ondes, c'est parfait :)  


Ma sœur aime Manhattan donc forcément, elle aime aussi Woody Allen.
Mais tiens, j'ai pas fait de coussin Woody? faudra que j'y songe...



"La petite pièce en haut de l'escalier"... ma sœur a un certain sens de l'humour... ;)


Mais maintenant silence, moteur, action...
Laissons place à la magie du cinéma!