24/11/2014

[DIY] Décorer son sapin de Noël avec juste une branche, un bout de bois.


Si je devais résumer mes goûts en matière de déco de Noël, je dirais que les anges, les petits Jésus, les vieux barbus de rouge vêtus, les dorures, les trucs clinquants et les paillettes, c'est pas mon délire. Ce qui élimine déjà une bonne partie des décorations. 
Cela fait donc plusieurs années que ma déco tourne autour des tons beige-blanc-vert-marron, dans un esprit proche de la forêt, avec essentiellement des animaux. Quelques farfadets se baladent aussi parce que je leur trouvais une bonne bouille et que je ne pouvais pas ne pas les accueillir (et ça me permet de les accuser quand le stock de chocolat disparaît brutalement...)
Je choisis des matériaux assez bruts comme la laine, le bois, le rafia, les pommes de pin, tissus et autre toile de jute... avec juste une guirlande qui scintille pour illuminer la nuit.

Je viens donc vous proposer un petit Do it Yourself dans cet état esprit : simple et nature.


Il suffit d'avoir une branche d'arbre et de la scier en rondelles. Personnellement j'ai profité du jardin de mes parents et j'ai utilisé des branches de cerisier et de noisetier. Si vous êtes citadins ou que vous avez la flemme de jouer de la scie, pas de panique, ça se trouve aussi tout prêt dans les magasins de déco ou de loisirs créatifs. Je suis tombée sur ce type de sachet dans les allées de Zodio ce weekend. 


Les miennes font environ 5 cm de diamètre et 0.5 cm d'épaisseur, juste trouées d'un coup de perceuse au sommet. Pas de perceuse? Pas de panique, vous pouvez tout aussi bien utiliser des attaches à tableau de ce type (adhésives ou à visser).
 


Cela étant fait, il ne reste plus qu'à attaquer la partie la plus fun : imaginer, dessiner, créer.
J'avais une idée précise des motifs que je voulais faire mais je pensais tomber sur une belle surface blanche à l'intérieur de ma branche et pas sur ce rond marron bien marqué au centre qui ruinait tous mes plans.
J'aurais pu scier, scier et encore scier jusqu'à obtenir ce que je voulais c'est à dire une surface blanche et lisse mais j'ai préféré m'adapter à ce que j'avais.
Depuis que je suis petite je cherche des formes dans les nervures du bois, vieille habitude qui ne me quitte pas. Je me suis dit que si j'arrivais à trouver une grenouille sur la poutre de ma chambre ou un flamant rose dans mon parquet, je devrais pouvoir faire quelque chose de ces tâches marrons.


Effectivement l'idée est vite venue.
Quelques coups de crayons, le temps de faire chauffer le pyrograveur.


Et une fois la pyrogravure finie, ça donne ceci :


Encadrés naturellement par l'écorce.
Comme des petits personnages dans des tableaux miniatures


Il y a le hibou qui a toujours l'air étonné et puis aussi
 l'impatient qui a envie de s'envoler et qui agite ses ailes.


Il y a la chouette à houppette qui a des allures de secrétaire à lunettes.


et le petit piou-piou tout rond.


J'ai également fait une autre série, plus hivernale.


Cette fois-ci, l'intérieur de ma branche était bien blanc et uni mais je n'avais pas anticipé un autre souci : en séchant le bois s'est fendu.
Alors une fois de plus, j'ai adapté mes dessins à cette contrainte.


La fêlure vient donc souligner le mouvement d'un jeune cerf, fringuant et sautillant


ou elle s'incorpore aux lignes des paysages.




Les possibilités sont infinies. A vous de dessiner ce qui vous chante et de peupler votre sapin de personnages qui vous plaisent, qui vous parlent ou pourquoi pas de simples motifs géométriques.

Ah oui au fait, dans un sapin, ça donne quoi? 


On a l'impression de voir ce cerf jaillir d'une forêt non?



J'aime beaucoup les voir entre les branches, ils apportent de la vie et leur présence semble naturelle dans ce décor.


Les pyrograveurs premiers prix ne coutent pas très chers et suffisent amplement pour ce genre de petits travaux mais si vous n'avez pas l'intention d'investir dans cet outil, vous pouvez toujours prendre un stylo à pointe fine ou pourquoi pas de la peinture... méthode suggérée, testée et approuvée par l'équipe de Deco.fr
Bref, il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions :)

http://www.deco.fr/loisirs-creatifs/actualite-742091-tuto-fabriquer-decos-noel-branches.html
Clic, clic! 

J'ai d'autres projets pour mon sapin cette année (même si je revois mes ambitions à la baisse au fur et à mesure que je vois défiler les jours), tous mes petits personnages vont donc partir squatter le sapin familial le temps d'un Noël. Et sur ce, je repars bricoler mes décos en espérant les finir dans les temps.

A bientôt les amis :) 



17/11/2014

Douceur et légèreté pour un tapis d'éveil.



Au mois de septembre dernier, je me suis régalée à concevoir ce tapis de jeu molletonné pour une petite fille. On m'avait laissé libre champ pour faire ce que je voulais. Pour m'orienter un peu dans le style recherché, j'avais proposé plusieurs tissus à la principale intéressée et ce tissu nounours était ressorti. Il m'inspirait la légèreté avec ses oiseaux et ses ballons. J'ai continué dans la même idée avec les choix de mes appliqués.




Le tissu nounours étant assez chargé, j'ai dessiné des appliqués assez minimalistes et au design simple. Pour éviter de sombrer dans le rose-girly-love-love, j'ai rajouté des touches de bleu ciel et d'anis. Je trouve qu'elles apportent un peu de fraîcheur à l'ensemble.


Un prénom dans les nuages...


Un cœur gros comme ça.


Plein de piou-pious.


Des oursons rêveurs, des couleurs apaisantes, quelques fleurs...


J'adore imaginer et réaliser ce genre de pièces et j'aimerai bien en proposer en boutique mais pour des raisons très terre à terre de stockage de mes articles, ce n'est pas possible. Le moelleux, c'est bien mais ça prend de la place! ^^
Je pense donc que c'est le genre de chose que je ne peux réaliser que sur commande. Voilà, c'est dit donc si l'envie d'un tapis d'éveil personnalisé vous prend, n'hésitez pas à me contacter. Et ne soyez pas trop pressés et plutôt très prévoyants, selon les commandes en cours, les périodes de l'année, les délais peuvent être relativement longs.




10/11/2014

Tags et petits bonheurs.

Vous avez entendu parler de la vague des "Trois bonheurs par jour" sur les réseaux sociaux (Hellocoton, Facebook...). Non?
Le principe est simple. Écrire trois de vos petits bonheurs quotidiens pendant trois jours et nominer chaque jour trois autres personnes qui devront faire de même à leur tour.
La souris aux petits doigts a ouvert le bal en me nominant puis ont suivi Girlie cinéphilie, Melle Mirabelle, Un atelier au fond des bois et Letipanda. Y-a-t-il un mathématicien dans la salle?!

Tout ce joli petit monde x trois jours x trois bonheurs 
beaucoup trop de bonheur! 

Pour moi, c'était du pur plaisir que toutes ces blogueuses pensent à me nominer, mais pour vous, je me disais que ça risquait d'être un petit peu lourd. Du coup, j'ai fait un détournement de tag. Sans violence bien sûr, simplement armée de mon appareil photo, j'ai modifié les règles. Je vous présente donc en images et après coup les 3 petits bonheurs qui ont marqué trois journées de ma semaine dernière.  
 
PREMIER JOUR

- Après Halloween, c'est encore un peu Halloween! Dans les couleurs, dans le thème. Encore envie de trainer avec des monstres donc je n'ai rien trouvé de mieux à faire que de me plonger dans 20 ans de Hellboy. Et puis hop, on reprend les projets délaissés pour cause de préparatifs intenses d'Halloween. S'accorder une pause mi-lecture, mi-tricot.


- Mon chat. Mon lol-cat à domicile.
Un condensé de petits bonheurs au quotidien et un post-it sur pattes pour te rappeler de te détendre et de profiter un peu de la vie, des rayons de soleil, des bonheurs simples. 


Si je suis honnête, je dois avouer le menacer au moins une fois par semaine de le transformer en terrine de chat et pas plus tard que il y a 10 minutes je viens de lui dire "oh hé tu te fous de moi, t'en as encore des croquettes! Môsieur j'ai-un-estomac-trop-fragile et il-me-faut-des-croquettes-de-luxe, Môsieur oui-mais-là-elles-sont-trop-sèches et Môsieur je-les-recrache-une-fois-sur-deux... ooOh je ferai mieux de te faire empailler toi!!!"
Mais bon, il a un doux pelage, des jolis yeux, il roucoule et il sent bon le chat. Je ne peux pas lutter.


- Écouter une chanson qui rappelle plein de bons souvenirs et qui met de bonne humeur (spéciale dédicace à Laurence si elle passe par là).


DEUXIÈME JOUR 

- Commencer sa journée par un énorme dilemme : commencer par manger plutôt le sablé Totoro ou le sablé chat-bus?
Vous vous doutiez bien quand je vous ai parlé de Warpzone Prints que je n'avais pas uniquement craqué sur l'emporte pièce Gryffondor... C'est ma façon d'enchanter mon quotidien. La vie est plus jolie quand on la saupoudre de fantaisie. 



- Après un an de non-connexion faute de temps, se reconnecter à Lotro (The Lord of The Ring On Line) pour profiter du festival des moissines, équivalent de la fête d'Halloween dans les Terres du Milieu. 
J'adore la maison hantée de la Comté. Elle est remplie de monstres en tissu fabriqués par les hobbits, de farces, de faux-gobelins jaillissant des tonneaux, d'araignées et d'esprits vengeurs... Elle n'ouvre qu'une fois par an le temps d'une semaine et je ne peux pas y résister. 


L'occasion pour moi de retrouver mes pauvres persos délaissés, mes petites habitudes, les lieux où j'aimais me balader à cheval et surtout ma petite maison de hobbit.


Je trouve ça réconfortant l'idée d'avoir un nid douillet, un petit coin à moi dans la Comté. Dès que je franchis le seuil, je suis accueillie par la douce lumière qui baigne les lieux et le thème de Tom Bombadil retentit...  
Détente et bien-être immédiat.


Et puis franchement quand on a affronté ça : le balrog de la Moria nommé également "Seigneur de l'ombre et des flammes, Némésis suprême, Mal ancestral" avec pour seule consigne "Survivez!" (oui, ben je vais tâcher de faire de mon mieux... m'enfin même Gandalf il en a chié, vous demandez peut-être beaucoup là!)


Je disais donc, quand on a affronté "ça", on est content de trouver un foyer rassurant avec disons, un feu plus contrôlé et une chaleur plus mesurée.
Un petit coin de paradis virtuel. Une maison de hobbit quoi.


- Petit bonheur du moment : colorier des petits carrés.
Non, je n'ai pas succombé à la grande mode des coloriages pour adultes. Quand je ressens le besoin de me détendre ou de me vider la tête, je préfère le tricot ou la mosaïque. C'est juste que je n'ai trouvé que ça pour me repérer facilement dans mon jacquard.
Chaque jour sa couleur.


Tricoter du jacquard, c'est comme tricoter avec des ralentisseurs... Mais je suis toute fière de vous présenter l'envers de mon travail! J'aimerais bien vous présenter l'endroit aussi, ça serait plus intéressant. Seulement au rythme de moins de 10 rangs par jour, c'est pas pour demain la veille...  En attendant, même si elles sont courtes, ces pauses "tricot pour moi" devant le petit journal, sont des instants délicieux et essentiels.


TROISIÈME JOUR

- Cet été en fouinant chez mes parents, j'ai retrouvé un vieux livre dont vous êtes le héros que je n'avais pas eu le temps de lire et oublié.  
Petit plaisir à l'ancienne. On ressort les dés, le papier et le crayon et on se prend pour Sherlock Holmes.
Seule crainte : m'endormir ou échapper mon livre et PERDRE MA PAGE!
Ceux qui ont déjà lu ce genre de livre me comprennent... ^^


- Arriver petit à petit au bout de mes commandes "tissu". Savoir que je vais bientôt pouvoir attaquer les commandes "mosaïque".
Se sentir un peu plus légère.
Je considère que c'est le petit truc en plus des boutiques de "fait-main", de proposer des articles personnalisables et de s'adapter aux demandes des clients mais c'est vrai que parfois, on se sent un peu à l'étroit dans l'univers des autres. Alors entre la phase commande "tissu" et commande "mosaïque", je me suis accordée une petite pause : j'ai préparé de nouveaux articles pour la boutique en suivant mes envies. Une vraie bouffée d'oxygène créative! Prête à repartir à l'attaque maintenant.  




 A retrouver ici et .

- Faire une livraison spéciale à une amie et lui apporter son livre personnalisé. En profiter pour papoter autour d'un chocolat chaud de L'Australian Coffee House et partager un cup-cake aux éclats d'Oréo... Deux amies de lycée autour d'une pâtisserie, c'est ça aussi ma définition du bonheur :)


Franchement, qui peut résister à ce frigo? 

 Source de l'image : page Facebook de l'Australian

J'avoue là d'un coup, j'ai perdu le point de bonus "légèreté" gagné un peu plus haut ^^ 

Récemment, j'ai aussi eu une nomination à un Liebster Award de la part de 1 brin 2 folie. Je m'étais jurée de ne plus répondre au Liebster mais là j'avais envie de faire une petite dérogation à la règle que je m'étais auto-fixée. Je répondrais juste à une question sur les 11 pour faire bref : 
 
Pour un euro, tu choisis?
Je pense que je choisis un bouton. Je ne résiste pas à un joli bouton. Je trouve que c'est le détail qui finit l'ouvrage, voire même je choisis l'ouvrage en fonction des boutons que j'ai trouvé au préalable. Petite j'adorais fouiner dans la boîte à boutons de ma mère et y trouver des merveilles. J'ai gardé ce petit plaisir là et un euro par-ci, un euro par-là... j'ai une jolie collection dira-t-on :)
 

Et puis honnêtement, comment ne pas craquer? 


Et puisqu'on est dans les petits bonheurs et plaisirs, je dois dire que je fais une danse de la joie à chaque vente, à chaque nouvel abonné, à chaque vote, à chaque like. J'ai le sourire aux lèvres à chaque commentaire lu... Ça encourage, ça rebooste, ça met de bonne humeur. Globalement, bloguer c'est que du bonheur non? 


Je ne nomine personne, le tsunami "3 bonheurs quotidiens" ayant déjà frappé beaucoup de blogueuses mais je vous encourage si ce n'est déjà fait à aller visiter les blogs cités au-dessus. 

Je profite aussi de cet article pour vous dire que je vais être un petit peu moins présente sur le blog les semaines à venir. Commandes à finir, boutiques à ré-approvisionner avant Noël, décorations à préparer, il faut bien que je rogne du temps quelque part. Et puis tous les cadeaux fait-main que je prépare, je ne peux pas vous les montrer avant Noël... alors je boude.
Mais moins présente, ne veut pas dire absente!

http://www.marieclaireidees.com/sap/blogcreatif2014/entrant/153795

Deuxième annonce, je participe au concours des blogs créatifs de Marie Claire, alors si l'envie vous prend de voter pour moi, une fois, deux fois, vingt fois... faites vous plaisir. Ça ne prend que 5 secondes, allez 10 si votre ordi rame un peu. Il vous suffit de cliquer ici puis de voter ou sur l'image au dessus. 


A bientôt!

03/11/2014

Sally, toute de mosaïque vêtue.


L'époque de l'année est idéale pour vous présenter ma deuxième grande mosaïque réalisée en 2010. C'est le tableau le plus grand que j'ai réalisé à ce jour. Elle mesure 93x42 cm. Toute en émaux de Briare, ma matière préférée. 
Elle représente Sally, la jolie poupée de chiffon du film L'étrange Noël de Mister jack.


Tailler une planche de bois à la forme des pierres tombales dans l'univers Burtonien 
et par sa forme, accentuer l'impression d'emprisonnement de Sally dans sa tour.


Des barreaux biscornus et un ciel étoilé qui apporte une faible lueur dans la pièce.


J'ai placé de petits miroirs pour les étoiles, les mandibules des araignées, les yeux et les griffes des chats.


Ça attrape directement l'oeil, on voit tout de suite ces détails quand on passe devant la mosaïque. L'espoir et le rêve donnés par l'étoile qui brille dans le ciel. Le danger des araignées, comme des idées noires qui guettent. L’espièglerie des chats.




Pour le chat, je me suis directement inspirée de la bouille de ma bestiole et de son cou à rallonge quand il entend un bruit qui l'inquiète et le sort de sa sieste (bon mais là, sur la photo, il est juste grognon de se faire piquer la vedette par d'autres chats...).


Chaussettes rayées et spirales dans le tabouret. C'est en faisant cette mosaïque que j'ai eu envie de faire le portrait de Tim Burton que vous avez déjà vu. C'est souvent comme ça d'ailleurs, une mosaïque en appelle une autre.


Le patchwork de sa robe, c'était un délice à faire.
Cure-dent obligatoire par contre pour bouger toutes ces petites pièces.



Douceur et mélancolie, c'était ce que je voulais que l'on lise dans le regard de Sally.


Calme et rêveuse.


Voilà, Halloween, c'est fini. Adieu, joli moi d'octobre plein de sorcières, de squelettes, d'épouvantails et de citrouilles souriantes. En vérité, je l'avoue, ils ne disparaissent jamais vraiment de mon décor et de mon atelier... Je pourrais très bien vivre à Halloween Town et préparer cette fête toute l'année (pour tout vous dire, j'ai déjà quelques idées pour 2015). Nulle phrase ne me va aussi bien que la phrase du maire dans l'étrange Noël de Mister Jack :


C'est vrai ça, plus que 365 jours avant le prochain Halloween. Zou, au boulot!!