29/12/2014

Douceurs de l'entre-deux.


J'espère qu'il vous reste un peu de place entre deux repas gargantuesques parce qu'aujourd'hui, j'arrive avec tout plein de petites recettes. A commencer par les Montecaos.


Les montecaos, c'est ce qu'il y a de plus basique et de plus simple à réaliser. Pas besoin de grand chose : 
- 250 g de farine
- 125 g de sucre
- de l'huile
- une pincée de levure
- de la cannelle en poudre

Mélangez le sucre, la farine et la levure. Rajoutez petit à petit de l'huile jusqu'à ce que tout cela se conglomère entre vos mains. Vous devez alors pouvoir former de petites boules de la taille d'une noix. Déposez-les sur une plaque en les aplatissant très légèrement. Mettez-les dans un four préchauffé, chaleur moyenne. Ils vont légèrement se fissurer à la cuisson, il sera alors temps d'arrêter le four. Ils doivent restés blonds voire blancs (sinon vous risquez de perdre vos dents dessus). Une fois sortis du four, saupoudrez-les généreusement de cannelle.
Pour ceux qui ne connaissent pas, ce gâteau peut surprendre, il est très farineux. J'en suis dingue mais on aime ou on déteste. Il assèche pas mal la bouche donc prévoir un bon thé ou une corbeille de fruits pas loin.



L'autre pâtisserie du jour, c'est celle à base d'amandes avec les fruits confits dessus. Encore une fois, c'est très simple à faire.
Mélangez grosso modo 100g de sucre en poudre, 100g de poudre d'amandes et un blanc d’œuf. Si l'ensemble vous semble trop liquide, rajoutez un peu de poudre d'amandes et de sucre.
Ma mère place le mélange dans une douille pour former de jolies petites formes sur une plaque, rehaussées d'une demi cerise ou d'un morceau d'orange confite au sommet.


Moi, je suis une grosse feignante donc je me contente de former de petites boules rondes avec mes mains. Je place la demi cerise, je mets au four (chaleur moyenne) et je surveille. J'arrête quand elles deviennent légèrement aplaties et dorée (grosso modo une quinzaine de minutes je pense).
Je ne connais pas le nom de ces gâteaux mais vu la forme qu'ils prennent quand je les fais, je les appelle mes petits nichons. Allez savoir pourquoi...


Pour les zlabias, j'ai beau m'émerveiller devant leur couleur et leur joli reflet, je ne connais pas la recette pour les faire mais je connais une très bonne adresse. Amis clermontois ou de passage, je vous conseille La Méditerranée au 60 rue du Port. Je ne connais rien de plus réconfortant qu'un détour par là-bas les jours de grand froid.


 Tout cela, on est bien d'accord, c'est pas ce qu'il y a de plus léger.


C'est pour ça que c'est bien d'accompagner tout ça d'un peu de fruits (on se donne bonne conscience comme on peut ^^). 2 mangues, 4 pommes, un fond d'eau, un peu de sucre et le tout dans la cocotte sous pression pendant 15 minutes et vous voilà avec une délicieuse compote pomme-mangue.


Dernier petit délice du jour : les tuiles aux amandes.


Mélangez 25 g de beurre fondu avec 150 g de sucre en poudre, 25 g de farine, 30 g de poudre d'amandes, 150 g d'amandes effilées, une pincée de sel et 3 blancs d’œufs battus grossièrement à la fourchette. Placez ce mélange sous forme de petites tuiles peu épaisses et très espacées sur une plaque. Mettez au four environ 15 minutes. Arrêtez le four quand le pourtour des tuiles devient doré.


Si vous êtes attentifs, vous avez repéré qu'un jaune a été laissé de côté pour la fabrication des "petits nichons" et que là, trois restent sur le carreau à côté des tuiles aux amandes.
Quatre jaunes d’œuf, c'est pile poil ce qu'il faut pour faire un demi litre de crème anglaise.

Ça serait tellement dommage de gâcher ça, sacrifions nous et faisons un peu de crème anglaise.
Faites chauffer 1/2 litre de lait sucré avec 50 g de sucre en poudre. Dans un saladier, placez vos 4 jaunes d’œuf et versez le lait sucré bouilli dessus petit à petit en remuant. Replacez ce mélange sur le feu, très doux et laissez épaissir un peu en remuant sans cesse.
C'est prêt, vous avez fini et vous pouvez lâcher les fourneaux et sortir chasser les oiseaux dans les ruelles clermontoises.


La nuit est passée, vous êtes épuisés d'avoir poursuivi d'étranges oiseaux, vous avez besoin de reprendre des forces : vous gagnez le droit d'avoir un petit-déj de champion! (Oui, je suis très forte pour me trouver des tas d'excuses pour céder à la gourmandise ^^)  

Tuiles aux amandes, compote pomme-mangue et crème anglaise.



Ces derniers jours, j'ai pas mal profité de la vie clermontoise.
Trainer du côté du marché de Noël de Clermont... 


...et aussi du côté de celui de Lotro.


J'avais prévu de passer mon Noël à buter du zombi comme une bienheureuse mais les pirates m'ayant privé de PSN, j'ai donc changé mes plans et je me suis rabattue sur les Terres du Milieu. Je recharge les batteries, je bouquine le dernier tome de l'intégrale de Game Of Throne (et je manque de me casser le nez à chaque fois que je m'endors et qu'il me tombe sur le coin du museau).
Je popote, je tricote, je bricole bref je prépare l'année à venir...
 

Du pied de mes beaux volcans d'Auvergne, je vous souhaite à tous une belle fin d'année



23/12/2014

Le Père Matou de Noël

 

Certains ont le Père Tatou de Noël (cf Friends), moi j'ai décidé d'avoir un Père Matou de Noël!


Le modèle du bonnet je l'ai trouvé aux détours de Ravelry, en cherchant un bonnet pour moi... ah, les méandres d'Internet! Chloe Weil propose les explications gratuitement sur son blog, certes en anglais, mais elles se comprennent bien. 


Il se tricote très très vite. Je n'ai pas regardé ma montre mais je pense qu'il faut entre une ou deux heures max pour le faire. Même en vous y mettant maintenant, il peut être fini dans les temps.
Il se tricote en circulaire hormis pour les trous des oreilles où on travaille en aller-retours. J'ai utilisé le Phil Douce (Phildar) pour donner l'impression fourrure, du fil Charly (Phildar aussi) doublé pour le corps du bonnet et un reste de pelote blanche pour le pompon.
J'ai fait deux-trois modif' pour adapter à mon pépère mais ses explications m'ont été d'une grande aide pour démarrer l'ouvrage.


Je suis allée montrer à son maître comme son chat était beau et coquet pour Noël. Il m'a dit : 
"Mouais, il a un peu les oreilles du dépit là..."
Il faut le savoir, si vous lui faites ce bonnet, votre chat va un peu vous détester. Mais s'il lui prend l'envie d'aller chiper une guirlande dans le sapin ou de déchiqueter en menus morceaux vos papiers cadeaux, sortir le bonnet peut le calmer direct et changer votre diablotin en sage labrador au regard plein de misère. Comédien! Ah ça, ya du monde pour tester mes plaids moelleux, mais pour les jolis bonnets, ya plus personne!  

Je vous laisse sur cette photo que j'adore (sans en connaître l'auteur). 
Y'en a, la magie de Noël, ça leur passe complétement au-dessus des moustaches... ;)


N'hésitez pas à me montrer les belles bouilles de vos chats ou leurs oreilles du dépit...
Venez partager tout ça sur ma page Fb :)

22/12/2014

Que vois-je? Que vois-je? Des flocons blancs dans l'air.


Je ne sais pas comment c'est chez vous mais nous, pas question de s'ébrouer dans la neige pour le moment.


Alors je me suis rabattue sur les œufs montés en neige...


...et je les ai incorporés dans un bon gâteau au chocolat.


J'ai fait ma recette fétiche de gâteau au chocolat, la même que pour le gâteau de Kiki. J'avais envie d'une déco toute enneigée de sucre glace, simple et rapide à faire. J'ai pensé au romantisme du grand final de l'Etrange Noël de Monsieur Jack.


La marche à suivre? C'est très simple :
- on dessine sa scène (version simplifiée) sur une feuille de papier

- on évide avec un cutter
- on pose sur le gâteau
- on saupoudre de sucre glace


Voilà un décor tout doux pour Sally et Jack.
Tout est plus magique recouvert de neige
et un tel goûter, ça redonne le sourire même aux plus grincheux :)


Comme l'an dernier, j'ai fait quelques flocons de neige au crochet.


un peu de Powertex pour les durcir


Oui, mais que faire de ces jolis flocons?


Une guirlande à suspendre en les attachant les uns aux autres avec un fil transparent.




Une manière Home Made de faire de beaux emballages cadeaux.


Et c'est sur cet article tout en douceur, plein de chocolat et de neige
 que je vous souhaite un joyeux noël à tous!! 


(et si vous êtes sages, peut être qu'une sorte de Père Noël passera montrer son museau sur le blog demain)

18/12/2014

Que vois-je? Que vois-je? Du rouge, du bleu, du vert.


Aujourd'hui, je vous propose une version un peu décalée de Noël. Quand "ma jumelle" m'a offert l'an dernier ces trois magnifiques boules de Noël réalisées par ses doigts magiques, j'ai tout de suite su que Mister Jack se pencherait sur mon sapin l'année suivante et que The Nightmare Before Christmas allait être au centre de ma déco...



Pour le sommet du sapin, j'avais également une certitude. J'allais faire une place de choix à une jolie étoile tricotée par Emsoe. J'aime bien cette idée du sapin où je retrouve des bouts d'âme de mes copines talentueuses, presque j'ai l'impression qu'elles sont dans mon salon, presque...


Comment adapter ma déco à l'Etrange Noël de Monsieur Jack?
Commencer par faire un état des lieux. 
J'ai ressorti des guirlandes en tissu faites il y a maintenant des années. Suspendues de part et d'autre de notre fenêtre, éclairées par les lumières clignotantes, elles réchauffent l'atmosphère. Je n'avais pas envie de m'en passer. 
Et disons le, avec plus de 2 mètres chacune, faites de coussinets en tissus fantaisie, d'appliqués et de motifs brodés au point de croix... non, même pour l'amour de Tim, j'allais pas les refaire.
Pas de changement en vue de ce côté là.


Comme tout le monde, j'ai accumulé des tas de trésors depuis l'enfance. C'est fou comme on peut être attaché à nos décorations de Noël. La présence de certaines est juste pas négociable. Franchement ça serait dommage que cette petite merveille reste au fond d'un placard, non?


Et puis pour être dans l'esprit du film, il fallait aussi un peu de Christmas Town!


Bilan de ce tour d'horizon : J'avais le sucre de Noël, il manquait l'acidité et le piquant d'Halloween. Je garde donc mes bricoles de Noël fétiches qui me rappellent plein de souvenirs et je me tourne vers les objets que je peux  détourner sans y passer trop de temps. 
 
Première cible : mon tour de sapin
.
Réalisé à mes débuts de couturière. Une toile de jute, des appliqués, un biais et un bout de velcro.


Rien de tel pour habiller un sapin et créer une atmosphère. Il me suffisait de le baigner dans l'univers de Mister Jack et de convier Oogie Boogie à la fête. Autant l'inviter, de toute manière, il est du genre à s'incruster...



Et c'est ainsi, qu'une ronde de Oogie Boogie a remplacé la bonhommie des Pères Noël.



L'usurpation d'identité, c'est l'idée du film non? J'ai trouvé ça logique de remplacer le vieux barbu par Oogie Boogie. Ils ont la même morphologie. Jack est beaucoup trop fin pour tenir le rôle.


La toile de jute ne me permettait pas de faire des découpes très précises. Je voulais pas changer de matière parce qu'elle correspondait à l'image que j'avais de Oogie : un gros sac chantant et dansant, brut et mal cousu, rempli d'asticots. Et oui, un peu détraqué mentalement aussi.



Des formes simples pour un Oogie menaçant ou hilare.



Deuxième personnage à venir envahir notre salon : le serpent rayé.


Dans le film, il dévore les cadeaux et les sapins...


Moi, je l'ai placé trop près des papillotes et d'un seul coup, il est devenu moins raplapla...


Quiconque à le courage de tenter sa chance et de plonger sa main dans la gueule du monstre en ressort grandi et rassasié.
Si la malchance est de son côté, alors il comprend mieux l'expression "pas de bras, pas de chocolat".


Les papiers de papillotes font des supers langues fourchues.

Niveau friandise, les cannes de sucre d'orge sont un incontournable. Il me fallait juste un contenant un peu plus... un peu moins... bon, plus burtonien quoi.


J'ai donc tricoté cette chaussette, 40 mailles en 2.5, talon en rangs raccourcis, technique de wrap and turn. Un peu en freestyle. Ça a été décidé, dessiné, et tricoté en une soirée, genre le marathon du tricot de la mort qui tue. Je pense que mon dessin de jacquard aurait gagné à avoir quelques rangs de plus pour une tête moins ovale mais j'apprends à être moins tatillonne et à me contenter du mieux que je peux faire en un minimum de temps.



Mon sapin est un sapin d'appartement, tout riquiqui, tout plastique mais tout embelli par mes copines.
Il me donne le sourire et c'est bien là le but d'un sapin de Noël :)


Je voulais faire honneur à leur déco et leur fabriquer un écrin beaucoup plus joli et riche mais j'ai cruellement manqué de temps cette année. Plein de projets sont donc restés tristement à l'état d'idée dans ma cervelle. J'ai du privilégier les objets qui pouvaient avoir une seconde vie en déco d'Halloween ou avec un aspect pratique.


Je dois dire que ça me fait plaisir de voir tous ses personnages moi qui n'aime pas trop l'aspect sirupeux de Noël.
Le petit côté "Voulez vous voir un monde étrange où on aime les démons et pas les anges" contrebalance ça et va m'aider à traverser sans trop de dommages cette période de tout-le-monde-est-beau-tout-le monde-il-est-gentil.


Je ne vous souhaite pas encore un Joyeux Noël parce que je vous retrouve lundi pour un article, avec un soupçon de Jack encore... Bah oui, ya jamais assez de Tim Burton dans ma vie ;)